3 façons différentes d’investir dans l’immobilier

Pour un particulier, une propriété peut être une propriété faisant office de résidence principale ou secondaire. Mais lorsqu’il s’agit d’investissement immobilier, on pense souvent qu’il se cantonne uniquement à l’acquisition de biens immobiliers. Or d’autres moyens d’investissements dans ce secteur existent.

L’investissement immobilier apporte de nombreux avantages. Tout d’abord, le rendement stable apporté par l’immobilier permet d’amortir le coût de l’investissement souvent réalisé via un emprunt. Aujourd’hui investir dans l’immobilier est relativement accessible et rentable vu les taux d’intérêts bas si vous le financer via un emprunt bancaire.

Deuxièmement, les baux immobiliers s’étalent généralement sur de longues périodes, notamment 10 ans au moins. C’est ce qui rend l’investissement immobilier attractif. Il fait partie d’un ensemble d’actifs qui procure à ses investisseurs un cash-flow stable, même lorsque le marché boursier s’effondre.
Contrairement aux locations de logements, les investissements immobiliers directs pour les particuliers sont pratiquement impossibles en raison du capital élevé requis pour ce type d’investissement. L’achat d’une propriété nécessite déjà beaucoup de capital, sans parler d’un portefeuille immobilier varié. Cependant, il est possible pour un particulier d’investir indirectement dans l’immobilier de différentes manières.

1. Les fonds spéciaux d’investissent dans l’immobilier

En immobilier, il est possible d’y investir par le biais de fonds spéciaux. A titre d’exemple, les fonds communs de placement sont des sociétés qui ne sont pas systématiquement imposables. Le revenu deviendra imposable uniquement lorsque l’investisseur réalisera des bénéfices. De cette manière, un investisseur dans un fonds immobilier évite la double imposition.

Il existe de nombreux types de fonds spéciaux qui investissent dans l’immobilier pour le compte de particuliers. Les biens immobiliers sujets à un investissement ont des vocations et des usages divers et variés. La spécialisation dans un type de bien est fondamentale, car la location d’immeubles à usage résidentiel nécessite également beaucoup d’expertise pour répondre aux besoins des locataires.
Par rapport aux fonds traditionnels, les fonds immobiliers présentent des caractéristiques particulières. Par exemple, le rapatriement des bénéfices peut devenir une charge supplémentaire. Cette surtaxe ne concerne pas le gestionnaire du fonds mais au fonds lui-même pour couvrir les coûts supplémentaires du rapatriement.

2. FPI à l’étranger

Plusieurs fonds de placement immobilier investissent dans l’immobilier à l’étranger. Les FPI sont soumis à leur propre législation. Pour certains fonds américains par exemple, ils doivent verser au moins 90% de leurs revenus sous forme de dividendes aux actionnaires. En outre, une société utilisant des FPI est exonérée de l’impôt sur les sociétés sous certaines conditions. Ainsi, les FPI sont soumis à une imposition unique, ce qui est bien sûr un avantage pour l’investisseur. La société ne paie pas d’impôt sur les sociétés, mais l’investisseur paie l’impôt sur le revenu émanant des dividendes perçus.

3. Actions de sociétés investissant dans l’immobilier

La bourse vous offre également d’autres opportunités d’investir dans l’immobilier. En investissant via l’achat d’actions, les bénéfices de l’investisseur ne sont plus tributaires des fonds spéciaux.
D’autre part, les actions des sociétés investissant dans l’immobilier évoluent également avec d’autres marchés boursiers. Ainsi, un investissement immobilier sous forme d’actions ne confère pas à l’investisseur en actions les mêmes avantages en termes de diversification que, par exemple, des fonds spéciaux investissant dans l’immobilier.

La nouvelle destination est une excellente alternative pour une vie facile
5 Avantages de l’investissement foncier immobilier